Le Verneau

Pour ce weekend de Pâques, Arnaud prévoit une expédition dans le Verneau.

Mission : escalade pour aller à la galerie des Titans, teste Pimprenelles environ 30h sous terre.

Trop long pour moi, je prend l’équipe d’après.

Du coups Bruno, Jacob et Arnaud descendent le vendredi soir (plus tard que prévu car Arnaud à fait ce qu’on appelle dans le jargon spéléo « une Lucie » il a oublié les cordes quoi 😛).

Pour la seconde équipe Christian (du club de Saint Hippolyte), Cécile (du club de Mandeure et moi même, départ à 8h30 aux biefs.

2h30 après on équipe les néos (froide et déjà mouillée pour moi … hum agréable). Et c’est partie pour la flotte. On gagne vite le collecteur pour rejoindre le Verneau. C’est grand, c’est beau, y a de l’eau !!

Très vite on rejoint le siphon tant attendu … le siphon des Patafoins.

Aie … ayant peur de l’eau en surface, j’avoue que ce passage me fait bien réfléchir 😬!

Cécile montre l’exemple ! Il faut descendre sur 1 bon mètre en piquer, puis passer le plafond rocheux pour ressortir de l’autre coté.

Mon coeur s’emballe, la panique commence à monter, mais Christian me motive et me rassure pour y aller.

Après plusieurs essaie infructueux, je prend toute l’air possible et c’est parti.

(Alors plonger avec une néoprène … c’est particulier ! On emprisonne pas mal d’air sous la combi, donc on flotte beaucoup).

A peine la tête sous l’eau, Christian me bourre sous le plafond rocheux, (comme on fait avec les kits oui 🤣).

La panique sous l’eau … ou est la corde, combien de mètres il me reste, j’ai bientôt plus d’air. Et le soulagement quand Cécile me récupère. J’ouvre les yeux et je vois qu’il me manque quelques chose ….. mes bottes. J’en retrouve une, pas moyen de trouver la deuxième. Christian nous rejoint, cherche la botte avec nous, mais rien !!.

Il décide de repasser le siphon, pour chercher ma botte de l’autre coté. Incroyable on dirai qu’il aime beaucoup ce passage .

2min après le revoilà, AVEC MA BOTTE !!! Qu’il a était chercher dans le fond du siphon 🤦‍♂️ (Bière bien mérité !! Je n’oublie pas).

Je l’informe que j’ai oublié mon cailloux porte bonheur de l’autre coté, mais il n’a pas voulu aller le chercher… dommage pour mon cailloux

On repart, entièrement trempé et ça y est il fait froid. Début du grelottage environ midi.

Surprise surprise, on doit passer une voûte mouillante qui est ….. mouillante. On voit un espace de même pas 10cm. Et il faut traverser. Rebelotte, la tête sous l’eau (on pourrait croire que ça va devenir un plaisir … mais non non jamais 🤯). Cette fois j’ai mes 2 bottes au pieds

Arrive le tube en U qui est a un bon niveau lui aussi, puis la salle du bivouac de nos collègues. Nous retrouvons Jacob qui vient de se réveiller, tout malade (le pauvre). Arnaud et Bruno reviennent de leur exploration, puis c’est le moment d’installer Pimprenelles pour essayer de capter la surface. Aucun signal.

Pendant ce temps, Bruno, Jacob et moi mangeons un repas chaud. Que ça fait du bien 🤩.

A ce moment là on a tendance à se dire que c’est bientôt fini … mais pas du tout, il reste un sacré morceau.

On range tout, et alors qu’on s’apprête à partir, Thomas arrive de la vielle folle. De quoi remotiver Arnaud pour l’escalade d’accès à la galerie des Titans.

Jacob et moi préférons ne pas rester et avancer pour garder le rythme.

Par la suite on retrouve des parties bien inondées ou il faut nager (supppeeer j’adore aussi). Et c’est le passage du bassin merdique, ou on s’enfonce dans 15cm de vase. Attention aux bottes. Puis arriver au Bon Negro (une salle incroyablement immense).

Jacob cherche le chemin, puis direction le Petit Negro. A partir d’ici ça se complique. Il y a plein de passage. Lequel choisir. On avance dans un mais après une bonne distance il faut faire demi tour. On tente un autre passage, pas la non plus. Néanmoins on est arrivé au magnifique Tripode. Une concrétion étrangement biscornue avec 3 pattes.

Demi tour encore … puis on se dit qu’on va attendre le reste du groupe du Petit Negro (en espérant qu’ils ne soient pas déjà passé), en se faisant un point chaud pour pas geler sur place.

Retour dans la salle et rencontre avec le reste du groupe !! Timing parfait . Que ça fait plaisir de se retrouver.

Il nous reste environ 6h….6h oui 🙄 c’est long et ça commence à être dur.

Nous arrivons à la vire cablée. A partir d’ici, je sais qu’il ne reste plus que 1 petite heure. Cette vire n’est pas très sympa pour les bras, qui ont déjà bien travaillés tout le reste de la traversée. Un dernier effort, le pendule et le fameux boyau du GSD. Heureusement je n’ai qu’un kit (petite pensée à ceux qui en trimballe 2 ).

Réunion à la salle hope (ils sont drôle les spéléos qui ont découvert cette salle hein 😛) et c’est partie pour la partie de ramping dans la grotte Baudin. Partie relativement fatigante après 16h d’effort, mais bon c’est la fin, le mental fait le travaille.

00h45 tout le monde est dehors. Traversée réussite

Le temps d’enfiler des affaires à peu près sèches, ranger le matériel degeu, prendre une bière avec du saucisson et des oeufs de Pâques, et il déjà 1h45

On va récupérer les voitures aux biefs et chacun rentre chez soit, pour une bonne douche bien chaude et une bonne (ou pas) nuit de sommeil.

Super sortie en confiance avec l’équipe (c’est important). Merci à tous.

Sébastien Touchard

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Pas encore de mots-clés.
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square